L’Inde a déjà réduit l’intensité des émissions de son Produit intérieur brut (PIB) de 21% par rapport aux niveaux de 2005, selon le ministre de l’Environnement, des Forêts et du Changement climatique, Prakash Javadekar. Cela est conforme à l’engagement de l’Inde de réduire considérablement l’intensité des émissions de son PIB d’ici 2030. Mais d’autres grands pays ne sont pas aussi diligents.

« Dans le cadre des Contributions déterminées au niveau national (CDN), qui ont été adoptées il y a cinq ans dans le cadre de l’Accord de Paris, l’Inde s’est engagée à réduire l’intensité des émissions du PIB de 33 à 35% d’ici 2030We Nous avons déjà atteint 21% », a déclaré Javadekar.

 » Les 12 à 13 % restants seront atteints au cours des 10 prochaines années. Même si l’Accord de Paris a été forgé en 2015, il sera applicable à partir de 2021 « , a-t-il ajouté.

Accord de Paris

L’Accord de Paris est un accord dans le cadre de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Il vise à répondre aux préoccupations relatives à l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, à l’adaptation et au financement. Il s’agit d’un traité international juridiquement contraignant sur les changements climatiques et a été adopté par 196 Parties à la Conférence des Parties (COP) 21 à Paris, le 12 décembre 2015.

S’en prenant aux pays développés pour avoir déchargé la responsabilité de l’atténuation du changement climatique sur d’autres pays et ne pas honorer leurs promesses, Javadekar a déclaré: « Le monde s’est engagé à consacrer 100 milliards de dollars pour atténuer le changement climatique et aider les économies en développement dans la transition énergétique. Maintenant, cette demande a atteint plus de 1 billion de dollars en 11 ans, mais ces sommes sont introuvables. »

Transfert de technologie

Frappant également les pays développés pour ne pas avoir mis en œuvre les engagements en matière de transfert de technologie, il a déclaré: « Le transfert de technologie comme prévu ne se produit pas. La technologie arrive mais avec un profit et non comme supportIf Si le changement climatique est une catastrophe, il ne devrait pas y avoir de motif de profit. »

« Nous sommes probablement les rares pays dont les actions sont conformes aux Accords de Paris sur le changement climatique. L’Inde est le seul grand pays qui respecte la promesse d’essayer d’empêcher la hausse des températures mondiales en dessous de 2 degrés Celsius d’ici 2030 « , a-t-il ajouté.

Publié le 11 décembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.